Spectacle

SUPER DOITO CONTEST

À l’occasion de la fête sportive et populaire que représente l’accueil des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 dans toute la France, la compagnie La Comète organise une série de tournois de Doito filmés et retransmis en direct. Le Théâtre Silvia Monfort les accueille vendredi 28 et samedi 29 juin pour deux tournois exceptionnels !

Évènement joyeux sous le thème du sport et de la bonne humeur, à la frontière entre un spectacle et une animation participative, le Super Doito Contest invite les spectateurs à plonger dans un univers décalé, humoristique et poétique.

Qu’est-ce que le Doito ?
Créé en 2019 par Jeanne Frenkel et Cosme Castro, le Doito revisite un jeu de foot vieux comme le monde ! Il se joue à deux, sur une planche en bois. Le premier arrivé à dix points remporte la partie ! Il réunit des joueuses et des joueurs de tous les âges autour d’une table afin de partager un moment de grande convivialité.
Plus qu’un jeu, une véritable passion !
100% fabriqué en France

Tournoi présenté par Mathieu Duthilleul et Mathias Pradenas
Avec l’équipe Doito :
Jeanne Frenkel, Cosme Castro, Paul des Lyons et Pierre Frenkel, La Comète films

Avec le soutien de la Direction régionale des affaires culturelles d’Île-de-France – Ministère de la Culture dans le cadre de l’Eté culturel 2024
Un événement proposé dans le cadre du dispositif Impact 2024 et labellisé par Paris 2024 dans le cadre de l’Olympiade culturelle

PRÉSENTATION DE SAISON 24/25

Toute l’équipe du Théâtre Silvia Monfort vous donne rendez-vous lundi 17 juin à partir de 19h pour découvrir la saison 2024/2025 à l’occasion d’une soirée festive en compagnie des artistes !

Cirque, théâtre, danse, musique, marionnette… 30 spectacles, 8 concerts, 6 festivals, la saison 2024/2025 promet de très beaux moments et nous espérons de tout cœur vous compter parmi nous !

PERFORMANCE PUBLIQUE DE LA FANFORT

Dans le cadre des représentations de Morphingboum pour enfants de notre artiste associé Antonin Leymarie, du 2 au 4 mai, la Fanfort, fanfare amateure du Monfort, animera le bar de 5 morceaux travaillés depuis le mois de septembre avec Antonin Leymarie, Marjolaine Ott et Fabrice Theuillon. 


Avec → Samson Alazraki (percussions), Billie Burdet Ouarezki (trombone), Anne Dartigues (percussions), Nelly Faget (saxophone alto), Alain Halvick (saxophone),Coline Huchet (flûte traversière), Marina Julienne (accordéon diatonique), Philipp Kühne (saxophone alto), Juliette Marie (trombone), Laurent Pfeffenn Deganis (guitare), Harley Rueda (saxophone alto), Agathe Tahte-Aslahe (flûte taversière) et Audrey Venet-Pasquier (saxophone alto)


Avant ou après la Fanfort, découvrez :
→ Morphing, d’Antonin Leymarie, boum pour enfants 14h30 et 18h
Poings, un texte de Pauline Peyrade mis en scène par Céleste Germe de Das Plateau à 18h

LES 20 ANS DU LABEL NO FORMAT

Pour fêter les vingt ans du célèbre label Nø Førmat, le Théâtre Silvia Monfort accueille un événement exceptionnel en l’honneur et en présence de nombreux artistes accompagnés par la maison.

Tête chercheuse, mentor fidèle et complice de la première heure, Nø Førmat soutient, défend et produit, depuis deux décennies, des figures emblématiques de la scène musicale. Parmi bien d’autres : Mélissa Laveaux, Rocé, Gonzales ou encore Kyrie Kristmanson. Une audace et une ferveur qui se fêtent !

Au programme de cet anniversaire, des petits førmats tout au long de la journée : concerts acoustiques dans différentes salles du théâtre et dans le parc Georges Brassens, formant un véritable parcours de découvertes et de surprises. Et en soirée, pour conclure, un concert Grand Førmat de rêve autour de Ballaké Sissoko, Vincent Segal et leurs amis, avec son lot de mystère et d’inattendu…

FESTIVAL JT24

Le Théâtre Silvia Monfort s’associe au Jeune Théâtre National, au Théâtre de la Cité internationale, et au Grand Parquet, maison d’artistes du Théâtre Paris-Villette, pour présenter, dans le cadre du Festival JT24, neuf spectacles d’artistes récemment issu·e·s des écoles supérieures d’art dramatique.
Ces jeunes artistes se regroupent souvent à la sortie de l’école en collectifs ou créent des compagnies pour développer de riches aventures artistiques.
La singularité des propositions, l’audace des écritures et des thèmes choisis témoignent de la vitalité artistique de cette jeune génération animée d’un désir, aiguisé par les circonstances, de rencontrer le public.

Projets présentés au Théâtre Silvia Monfort dans le cadre du Festival JT24

→→ 4.48 PSYCHOSE
Le Visage au Verso de l’Esprit (VIVE)

maquette
Équipe issue de l’École du TNS

4.48 Psychose est une histoire d’amour, brute et pure. C’est l’impossible réunion d’un corps et d’un esprit ; un abandon de soi et une chute libre. C’est le dévouement corps et âme à l’amour d’un être qui n’est plus un. C’est une quête d’amour vouée à l’échec. C’est un rythme. Celui du souffle, du cœur, de l’incessant tourbillon des pensées. Celui des chansons de Björk qui se lient aux mots de Sarah Kane. C’est une injonction à la vie.

RÉSERVER

Avec Siméon Ferlin, Antoine Hespel, Ninon Le Chevalier, Jessica Maneveau et Margault Willkomm

→→ À CEUX QUI DOUTENT
Collectif Les Diplomates

spectacle
Équipe issue de l’École de la Comédie de Saint-Étienne

À Ceux Qui Doutent, c’est l’histoire glauque d’une famille de province (ou des territoires ? ou de région ?) à laquelle il n’est jamais rien arrivé, si ce n’est que le père a immigré dans sa jeunesse et que de vives tensions opposent le clan des « jeunes » à celui des « darons ». Quand le père est retrouvé mort et que la thèse de l’assassinat est confirmée, on bascule dans une farce horrifique aux lignes temporelles fracturées qui place côte-à-côte le présent de la traque, l’âge d’or révolu de cette famille et un futur hypothétique que la mort collective viendra contredire.

RÉSERVER

Texte collectif
Mise en scène Yohann-Hicham Boutahar
Collaboration à la mise en scène Bérénice Durand-Jamis, Yéshé Henneguelle
Dramaturgie Yohann-Hicham Boutahar
Scénographie Yéshé Henneguelle
Création lumière Bérénice Durand-Jamis
Création sonore Thibaut Langenais
Costumes Alma Bousquet
Perruques et maquillage Sylvain Dufour
Vidéo live, jeu Lucie Demange, en alternance avec Anton Balekdjian
Administration, production, diffusion Contrepied Productions

Avec Elise Martin, Alice Rahimi en alternance avec Saffiya Laabab, Alexandre Prince, Jules Bisson
Et à la vidéo, Lucie Demange en alternance avec Anton Balekdjian

JT24 : en savoir + et découvrir le reste de la programmation

ATELIER DE CRÉATION DE MASQUES PARENTS/ENFANTS

Atelier proposé en partenariat avec la Médiathèque Marguerite Yourcenar
 
A l’occasion des représentations du spectacle La Maison de mon esprit, pièce joyeuse et fantaisiste qui explore le pouvoir de l’imagination, du 18 au 21 avril au Théâtre Silvia Monfort, le collectif Old Masters propose un atelier de création de masques à destination des enfants et de leurs parents.
Se fabriquer un masque c’est aussi se fabriquer un personnage, c’est un moyen puissant et magique de se redécouvrir et de s’ouvrir.
Les enfants seront invités à bricoler leurs propres masques, en laissant libre cours à leur imagination, accompagnés de leurs parents.

L’ÉCRAN DES DROITS : CARTE BLANCHE À PATRICIA ALLIO

hors-les-murs au Cinéma Majestic Bastille

En écho aux représentations du spectacle agora Dispak Dispac’h de Patricia Allio du 21 au 29 mars au Théâtre Silvia Monfort, le ciné-club L’Écran des droits, installé au Majestic Bastille, accueille l’autrice et metteuse en scène du spectacle pour une séance exceptionnelle, lundi 11 mars à 20h.

L’Écran des droits est un rendez-vous mensuel en partenariat avec la Ligue des Droits de l’Homme, Amnesty International, L’Observatoire International des Prisons et Autour du 1er mai, accueilli au Majestic Bastille, une salle du réseau Dulac Cinémas.


Au programme : projection du film LE NOUVEL ÉVANGILE de Milo Rau, suivie d’une rencontre avec Patricia Allio et l’équipe de L’Écran des droits

Le Nouvel Évangile
1h43 / 2020 / Documentaire, Drame / Avec Maia Morgenstern, Marcello Fonte, Enrique Irazoqui

Quel serait le sermon de Jésus au 21ème siècle ? Qui seraient ses apôtres ? Le réalisa­teur Milo Rau (LE TRIBUNAL SUR LE CONGO) renoue à Matera, une ville en Italie du sud, avec les origines de l’Évangile en mettant en scène une Passion au sein d’une société faite d’injus­tice et d’inégalité. Avec l‘acti­viste poli­tique Yvan Sagnet, dans le rôle de Jésus, Milo Rau crée une histoire profondément biblique. Selon le modèle du Christ, Yvan retourne en tant que « pêcheur d’hommes » dans le plus grand des camps de réfugiés près de Matera. Parmi les personnes échouées dans ce camp, il trouve ses « disciples ». Ce sont des gens désespérés qui sont arrivés en Europe par la mer Méditerranée pour être réduits à la condi­tion d’esclaves sur les champs de tomates en Italie du sud, habi­tant dans de véritables ghettos dans des condi­tions inhu­maines. Plus de 500‘000 personnes rien qu’en Italie. Alliés aux petits agri­cul­teurs locaux, ces gens fondent la « Rivolta della Dignità », une campagne poli­tique qui se bat pour les droits des migrants.

RENCONTRE : LA PERFORMANCE, MATIÈRE IMPRÉVISIBLE ?

dans le cadre des représentations de Working with children de Nicola Gunn

L’art de la performance questionne l’ordre établi, les savoirs faire institutionnalisés et nos manières d’agir. L’artiste de la performance s’autorise à la fois à être le créateur et l’objet étudié, celui qui « présente » (contrairement à celui qui « représente »), en soi et à travers soi, certaines problématiques individuelles, collectives et sociétales. La performance est ainsi un processus vivant, qui joue avec les codes, les cadres, les sujets, les disciplines, la vie et l’art.
 
Nicola Gunn est artiste, metteuse en scène, chercheuse, enseignante australienne basée en Norvège. Biño Sauitzvy est metteur en scène, performeur, chargé de cours au Département de Théâtre de l’Université Paris 8.
Ensemble, ils discuteront des processus de fabrication scénique de la performance et des matériaux imprévisibles qu’elle exploite : la vulnérabilité, la gêne, la honte, entre autres.

EN Talk: PERFORMANCE: UNPREDICTABLE MATERIAL
with Nicola Gunn & Biño Sauitzvy

Performance art, usually, questions established order, institutionalized know-how and our ways of doing and responding to things. The performance artist allows himself to be both the creator and the object studied, the one who “presents” (unlike the one who “represents”), in himself and through himself, certain individual and collective issues. Performance thus is a living process, that plays with codes, frameworks, subjects, disciplines, life and art.
Nicola Gunn is an Australian artist, researcher and teacher based in Norway. Biño Sauitzvy is an artist, performer and performance teacher based in Paris.
Together they will be talking about stage-making processes and how they involve unpredictable materials such as vulnerability, embarrassment, shame, among others.

ATELIER KRUMP

Dans le cadre des représentations du spectacle Anima au Théâtre Silvia Monfort du 7 au 10 février, qui fait interagir danse et musique live, profitez d’un atelier de découverte combinée des danses hip-hop et krump et de la batterie augmentée.

Profitez d’une initiation dansée à l’écoute rythmique autour d’Ashley Biscette, danseuse hip-hop et krump, et du musicien Antonin Leymarie, avec ses percussions venues d’Afrique.

Ce temps d’atelier vous invitera à explorer votre conscience du rythme, celle de votre corps, et comment rythme et corps interagissent. Le son peut inspirer un mouvement mais un mouvement peut également porter une musicalité…

ATELIER DANSE/ÉCRITURE

Dans Chers, à partir de lettres qu’elle a demandé aux interprètes d’écrire à leurs absents, la chorégraphe Kaori Ito en convoque les esprits, sur scène et par les corps.

Dans le cadre des représentations du spectacle au Théâtre Silvia Monfort du 25 au 28 janvier, deux interprètes du spectacle, Delphine Lanson et Louis Gillard, vous proposent de partager le processus de création du spectacle à l’occasion d’un atelier tout public mêlant écriture et expression corporelle.

Explorez les liens entre le théâtre et la danse, le corps expressif et la parole en mouvement : comment la parole prend l’espace, comment l’émotion habite le corps ?

Après un premier temps d’écriture, vous serez invités à prendre de la distance, bouger, danser… pour explorer vos émotions liées à la perte, utiliser votre corps comme un moyen d’expression émotionnelle, en convoquant les références du Japon, le Butoh, le théâtre No, dans un esprit de curiosité et d’exploration.

EDITH B. Avant-hier soir je n’avais pas envie d’aller me coucher

« Demain nous courrons plus vite, nos bras s’étendront plus loin » F. Scott Fitzgerald

Une femme est là, au milieu de ses papiers, de ses notes, de ses livres, de ses gribouillages. Elle pense devant nous, s’interroge, spécule, imagine.

Edith B. n’est ni un récit de vie, ni une confession, mais la pensée obsessionnelle d’une femme qui est là et intervient. Pour elle, tout devient objet de réflexion, d’enquête spéculative ou de construction imaginaire. Elle s’interroge, avec l’ironie douce et rageuse des grands mélancoliques, sur le rapport de l’art à la vie, sur la dénaturation du langage, sur la sociabilité de façade…

Seule en scène, dans un dispositif proche de l’installation ou de la conférence performée, la comédienne Edith Baldy donne vie à cette divagation. 

BOX LIVRES & SPECTACLES

Offrez une box culturelle pour les fêtes ! 
Un cadeau original composé d’une sortie au théâtre, d’une sélection de livres associée, de places de cinéma et de quelques surprises et gourmandises !
Box imaginées en partenariat avec la Librairie Le Divan et conçues avec la complicité de Dulac Cinémas et du salon de thé Tea For My Cat

Choisissez votre thème

MÉMOIRE DU CŒUR
(disponible en solo ou duo)
→ autour d’un spectacle de danse mystère à découvrir au Théâtre Silvia Monfort en janvier 2024
→ avec un ou deux livres parmi cette sélection des libraires du Divan en écho au spectacle :
Le roi chien, Hideo Furukawa (Picquier)
L’année de la pensée magique, Joan Didion (Poche)
Bardo or not bardo, Antoine Volodine (Points)

PROCHAINE AURORE
(disponible en solo ou duo)
→ autour d’un spectacle de théâtre mystère à découvrir au Théâtre Silvia Monfort en avril 2024
→ avec un ou deux livres parmi cette sélection des libraires du Divan en écho au spectacle :
Guerre des salamandres, Karel Capek (Cambourakis)
After, Auriane Velten (Folio)
Les lanceurs de feu, Jan Carson (J’ai lu)

MONDES IMAGINAIRES – BOX FAMILLE DÈS 4 ANS
(disponible uniquement en duo)
→ autour d’un spectacle mystère à découvrir au Théâtre Silvia Monfort en avril 2024 (dès 4 ans)
→ avec un livre jeunesse parmi cette sélection des libraires du Divan en écho au spectacle :
Le Livre de Gill et Flop, Inbar Heller Algazi (Les fourmis rouges)
Matin Minet – Les cailloux, Anne Herbauts (École des loisirs)
Lécole de dessin de Petit Pois, Davide Calì, Sébastien Mourrain (Actes Sud Junior)
→ et un livre adulte

Choisissez votre formule

SOLO 26€ (valeur réelle 50€)
→ 1 place non datée pour un spectacle au Théâtre Silvia Monfort
→ 1 livre sélectionné par les libraires du Divan en écho au spectacle
→ 1 place de cinéma valable dans toutes les salles du réseau Dulac
→ des gourmandises Tea For My Cat
→ et quelques surprises !

DUO 51€ (valeur réelle 100€)
→ 2 places non datées pour un spectacle au Théâtre Silvia Monfort
→ 1 ou 2 livres sélectionnés par les libraires du Divan
→ des places de cinéma valables dans toutes les salles du réseau Dulac
→ des gourmandises concoctées par Tea For My Cat
→ et quelques surprises !

Récupérez votre box

EN CLICK & COLLECT
→ au Théâtre Silvia Monfort
106 rue Brancion 75015 Paris
du mardi au vendredi 14h-18h, chaque samedi de représentation 14h-17h
Vous serez averti·e par mail dès que votre box sera disponible

→ à la Librairie Le Divan
203 rue de la Convention 75015 Paris
du lundi au samedi 10h-20h, le dimanche 10h-13h30
Vous serez averti·e par mail dès que votre box sera disponible

PAR ENVOI POSTAL
Délai indicatif de livraison : 2 jours

/!\ Attention ! Toute commande passée après le 27 décembre 15h sera traitée à partir du mardi 9 janvier.

ATELIER DIORAMA EN FAMILLE

En écho au spectacle Les Limbes d’Étienne Saglio à découvrir au théâtre du 23 novembre au 3 décembre, profitez d’un atelier « diorama » en famille. L’artiste plasticienne Laëtitia Serano vous accompagnera dans la reconstitution en miniature et en trois dimensions d’une scène inspirée du spectacle.
En partenariat avec l’association Mom’Didot

Gratuit sur réservation auprès de publics@theatresilviamonfort.eu

FESTIVAL SONORE

Partageons, le temps d’un week-end, une expérience sonore, sensorielle et immersive, au plus près des musicien·ne·s sur le grand plateau et dans tous les espaces du théâtre.

Des percus électro au jazz en passant par la pop et du flow contemplatif, tout en acoustique, venez découvrir un line-up éclectique de formations uniques qui proposeront leurs musiques originales.

Un rendez-vous immanquable au Théâtre Silvia Monfort les vendredi 19, samedi 20 et dimanche 21 janvier 2024.

Prêt·e·s à RÊVER et se TRÉMOUSSER !

VENDREDI 19 JANVIER À 20H30
Hatice Özer + Antonin-Tri Hoang
Franky Gogo

SAMEDI 20 JANVIER À 20H
Théo Girard – Pensées Rotatives
Three days of forest

DIMANCHE 21 JANVIER À PARTIR DE 13H

→ Brunch à partir de 13h
La Fanfort – à 14h
Sylvain Lemêtre – Sonore Boréale à 15h

PLAYLIST D’AMBIANCE

Franky Gogo

Franky Gogo est un innovateur de la scène PC Music et Trap Folk. Il mêle berceuses et sonorités électroniques pour créer des concerts habités par la météorite de la passion. Son album FIST (fight back) est un véritable chef-d’œuvre, réalisé avec les divinités Katel et Jenys, sur notre planète, utilisant la télépathie comme moyen de communication. Ne manquez pas l’occasion de le découvrir en live ! 

Hatice Özer + Antonin-Tri Hoang

Les chansons turques que vous allez entendre ont franchi tous les obstacles, frontières, langues et générations, pour arriver jusqu’au théâtre Silvia Monfort. 
Il y a celui qui les a transmises, Yavuz Özer, le père musicien traditionnel, sa fille Hatice Özer qui les joue sans s’en rendre compte, et ceux qui les ont rencontrées sur leur route, Antonin Tri Hoang et Guilhem Flouzat. 
La façon dont ces chants sont maintenant transformés, déformés, désappris raconte cette longue chaine de transmission, et le lien fragile et intime qui unit un village d’Anatolie centrale et un quartier du 15ème arrondissement de Paris. 

Three days of forest

Une forme musicale atypique : alto, batterie et voix et claviers augmentés d’effets électroniques.
Un trio à l’énergie rock qui rend hommage aux poétesses afro-américaines et anglophones engagées : Rita Dove, Gwendolyn Brooks, Charlotte Perkins Pilman, Charlotte Mew…
Le groupe revisite ces poèmes sous forme de « protests songs » électriques, et crée un folklore imaginaire, onirique et halluciné. 
Leur musique vole ainsi d’un possible chant de manifestants au free jazz, d’une chanson à une frénésie de transe.

« Leur musique vole ainsi d’un possible chant de manifestants au free jazz, d’une chanson comptine à une frénésie de transe. » Le mouvement, Jazz a Vauvert

Théo Girard – Pensées Rotatives

Pensées Rotatives est le fruit d’une démarche artistique originale, mêlant compositions originales et adaptations. Inspiré par des ateliers musicaux en forme circulaire, le contrebassiste français Théo Girard qu’on a pu retrouver aux côtés de Bratsch, Macha Gharibian, Trans Kabar ou du Deal a formé un ensemble avec un trio central et une couronne de douze soufflants. Les musiciens, provenant de divers horizons musicaux, apportent leurs personnalités uniques à chaque morceau, enrichissant une expérience scénique unique.

« Fanfares explosives, solos en torsades de cuivres pleinement libérés, attention presque agressive à un temps constamment anticipé et retenu, tendu à craquer, le tout porté par l’exaltation de participer à un de ces concerts qu’on se rappellera sa vie entière, font de Pensées rotatives un réservoir d’enthousiasmes et d’étonnements. » Louis-Julien Nicolaou – Télérama

Sylvain Lemêtre – Sonore Boréale

Recueil d’histoires invraisemblables, on y croise en particulier le Roi Kouloud et ses châtiments sonores. La table que le musicien a devant lui est jonchée de fascinants instruments de percussions réunis au fil du temps pour proposer un spectacle intime, véritable reflet de sa propre pratique de percussionniste affranchi de toute territorialité musicale. Il parle, il joue, des tambours brésiliens, chinois, malgaches, des bois de tout feu, des métaux d’Asie en cloches, autant d’instruments aux sons profonds et intenses qui s’entremêlent et dialoguent avec ce récit surréaliste qu’il porte avec brio.

GOÛTER EXTRAGALACTIQUE

avec Jonathan Biteau, Maître de conférences à l’Université Paris-Saclay

En guise d’avant-goût au spectacle L’Horizon des événements, assistez à une conférence extragalactique de vulgarisation scientifique à l’heure du goûter, samedi 11 novembre avant la représentation de 18h.

En astrophysique, l’horizon des événements est la frontière à partir de laquelle la lumière ne peut s’échapper de la gravité d’un trou noir.

Il y a exactement 451 ans, le 11 novembre 1572, une étoile explose dans le ciel de l’hémisphère nord. Rapportée par les astronomes chinois et européens de l’époque, l’observation de cette supernova bouleverse notre vision du cosmos. Non seulement l’univers n’est plus centré sur la Terre, mais sa frontière, alors limitée au septième ciel, est théoriquement repoussée à l’infini. Cette révolution, initiée par Copernic, a conduit à un paradoxe. Si l’univers est infini et abrite d’innombrables étoiles, nous devrions observer un ciel aussi lumineux que la surface du soleil dans toutes les directions. La réponse à ce paradoxe a été donnée par un romancier du 19e siècle. Non, non, il ne s’agit pas de trous noirs qui absorbent une partie de la lumière, leur horizon des événements n’y est pour rien. En y regardant de plus près, ce que l’obscurité du ciel nocturne nous apprend en réalité, ce sont les limites à la croissance du nombre d’étoiles dans l’univers.

ATELIER CIRQUE EN FAMILLE

Dans le cadre des représentations de 23 fragments de ces derniers jours du Troisième Cirque – Maroussia Diaz Verbèke, en partenariat avec le collectif Instrumento de Ver, du 12 au 16 décembre 2023 au Théâtre Silvia Monfort, vivez une expérience nouvelle en famille le temps d’un atelier de cirque parents/enfants !

Maira Moraes et Lucas Maciel, deux circassiens du spectacle, vous proposent d’explorer vos relations affectives et ludiques comme outils pour le développement de compétences circassiennes. Au cours de l’atelier, des exercices d’échauffement seront proposés en binôme, des acrobaties simples en binôme ou en trio, des pyramides en groupe et des portés.

SOIRÉE JOGGING + SPECTACLE

Quelques années après le bien nommé Marathon, Sébastien Wojdan, co-fondateur de Galapiat Cirque, jongleur touche-à-tout, est de retour au Théâtre Silvia Monfort avec Blanc, son nouveau solo de cirque, à découvrir du 22 au 30 septembre 2023. Pour évacuer ses obsessions liées au corps, il se fixe toute une série d’épreuves physiques : à commencer par courir une dizaine de kilomètres avant chaque représentation…

Vivez autrement le spectacle en courant vous aussi avant de vous installer en salle ! Rejoignez-nous mardi 26 septembre à partir de 18h30 pour partager une version raccourcie du jogging de Sébastien Wojdan : vingt à trente minutes de course, menée par un membre de l’équipe du théâtre, dans le parc Georges Brassens et aux alentours du théâtre, et à un rythme adapté à tous les niveaux !

Réservation auprès de publics[@]theatresilviamonfort.eu

Festival Fragments #11

Coordonné par La Loge, il permet à des équipes artistiques du champ théâtral de présenter une première étape de création. 12 théâtres à travers la France s’associent pour parrainer 11 compagnies et ainsi accompagner leur professionnalisation et le montage de leur production. Le festival se déploie à l’automne en Île-de-France puis tout au long de la saison en régions.

Projets présentés au Monfort :


Nous étions la forêt – Compagnie La Vie Grande

Nous étions la forêt est une fresque musicale du jeune XXIème siècle pour six comédien.nes qui interroge par la parole, la fiction participative et la chanson la façon dont la vulnérabilité des écosystèmes forestiers face à la catastrophe climatique raconte nos sociétés contemporaines et nos propres rapports à l’épuisement des / de nos ressources. Elle est écrite à l’issue d’une année de récolte de parole et de résidences dramaturgiques en immersion en milieu forestier effectuées en train et vélo en France et en Europe.

Lieu parrain : Le Volcan, scène national du Havre

Écriture, dramaturgie et mise en scène : Agathe Charnet / Avec Léonard Bourgeois-Tacquet, Hélène Francisci, Maxime Gleizes, Virgile L. Leclerc, Catherine Otayek et Lillah Vial / Scénographie : Anouk Maugein / Création sonore : Karine Dumont / Écriture et composition des chansons : Karine Dumont et Agathe Charnet / Arrangements vocaux : Augustin Charnet / Création lumière : Mathilde Domarle


La guerre des images – Compagnie Fleuve de Janvier

Dans un musée national, quatre personnages mettent la dernière main à une exposition sur Le Caravage dont le vernissage est imminent. Curatrice, vidéaste réalisant une performance, gardienne, restaurateur de tableau – Les protagonistes s’écharpent au sujet des œuvres qu’ils doivent conserver ou produire. la controverse fait rage dans le huis clos de la réserve. Mais l’image, qui reprend peu à peu ses droits, va faire imploser cette petite société et la mener au bord du gouffre.

Lieu parrain : Les Plateaux Sauvages

Écriture, mise en scène, scénographie : Charles Chauvet – Avec : Luca Besse, Isabel Aime, Gonzalez Sola, Matthias Hejnar, Mireille Herbstmeyer – Création sonore : Antoine Prost – Création lumière : Léa Maris

ATELIER DESSIN BD

Dans le cadre des représentations de Super, un héros presque parfait de la compagnie LSDI, du 25 au 28 octobre 2023 au Théâtre Silvia Monfort, l’illustratrice Barbara Ferraggioli, qui signe les dessins/décors du spectacle, animera un atelier de dessin BD à destination des enfants à partir de 8 ans.

Comment on dessine un super héros ? C’est quoi un super héros ? C’est pas un peu dépassé les histoires de super-héros ? Est-ce qu’on peut tout faire quand on est un super-héros ? Et qu’est-ce que ça raconte…

ATELIER DANSE

Dans le cadre des représentations de Sur tes épaules du 4 au 8 octobre 2023 au Théâtre Silvia Monfort, profitez d’un atelier danse avec Nawal Aït Benalla, chorégraphe du spectacle, formée à la danse classique, au jazz et à la danse contemporaine.

Un temps privilégié pour partager l’univers chorégraphique de Nawal Aït Benalla et découvrir par la pratique le processus de création du spectacle et son langage corporel, à travers l’exploration du poids d’un corps, le dépassement de cette pesanteur, l’ancrage dans le sol, la revendication d’un espace à soi…

ATELIER DE CRÉATION SONORE

Dans le cadre des représentations de Xynthia, l’Odyssée de l’eau du Collectif Io, du 13 au 22 octobre 2023 au Théâtre Silvia Monfort, participez à un atelier d’écriture et de création sonore en deux temps avec les artistes du spectacle.

A partir des thèmes du spectacle Xynthia, l’Odyssée de l’eau, opéra écologique pour onze artistes, le collectif Io vous propose de prendre part à un premier atelier d’écriture à l’occasion duquel vous serez invités à partager des témoignages, souvenirs, émotions en lien avec l’eau.

Lors du second rendez-vous, les artistes vous accompagneront dans la fabrication d’un instrument à partir d’objets réutilisés. Cette initiation à la lutherie sauvage donnera lieu à une mise en musique des textes écrits lors de la première séance.

Atelier proposé en partenariat avec la Médiathèque Marguerite Yourcenar

JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE ET DU MATRIMOINE

Avant d’accueillir un théâtre, le lieu qu’occupe aujourd’hui le Théâtre Silvia Monfort a successivement abrité des vignes, les abattoirs de Vaugirard, un marché aux chevaux, un chapiteau de cirque…
Construit par l’architecte Claude Parent dans les années 1990, le théâtre a la forme étonnante d’une pyramide hexagonale de 23 mètres de haut donnant sur le parc Georges Brassens.

Découvrez l’histoire du théâtre, intimement liée à celle de Silvia Monfort, actrice, résistante et directrice-fondatrice du théâtre, à l’occasion d’une visite commentée, et explorez-en les espaces, de la scène aux loges !

FANFORT : LA FANFARE DU MONFORT

Cuivres, vents, percussions et plus… Rejoignez un orchestre amateur dirigé par les musiciens Antonin Leymarie, Marjolaine Ott et Fabrice Theuillon, au répertoire ouvert et à inventer ensemble autour de musiques trad, de compositions originales et d’improvisations dirigées !

Le rendez-vous d’information pour la saison 2023/2024 a eu lieu samedi 23 septembre.
Premier rendez-vous de la Fanfort mardi 3 octobre.

Si vous souhaitez nous rejoindre, il est encore temps ! Merci de contacter le service des relations aux publics : publics(at)theatresilviamonfort.eu

ATELIERS MOUVEMENTS

Le danseur, chorégraphe et performeur Pascal Beugré-Tellier vous invite à explorer votre rapport au mouvement, une fois par mois. Accompagné d’un·e musicien·ne qui créera en live le design sonore de chaque atelier, Mouvements est un voyage corporel onirique et sensoriel qui invite à entrer dans sa propre danse.

Prochains rendez-vous
→ Samedi 29 juin 2024 de 15h à 17h avec le beatmaker Jeebrahil

Rendez-vous passés
→ Samedi 14 octobre 2023 de 15h à 17h avec le compositeur et batteur Antonin Leymarie
→ Samedi 25 novembre 2023 de 15h à 17h avec le compositeur Olivier Innocenti
→ Samedi 9 décembre 2023 de 15h à 17h avec l’artiste pluridisciplinaire Léa Dasenka
→ Samedi 20 janvier 2024 de 17h à 19h avec le musicien Danila Bumba
→ Samedi 10 février 2024 de 15h à 17h avec la DJ Nina Kipiani
→ Samedi 9 mars 2024 de 15h à 17h avec la violoncelliste Shéhérazad Gherbi Colet
→ Samedi 27 avril 2024 de 15h à 17h avec le compositeur et beat-boxer Abraham Diallo
→ Samedi 18 mai 2024 de 15h à 17h avec le beatmaker Jeebrahil

À LA VIE !

Question intime, réflexion métaphysique, débat de société… Et si le passage de vie à trépas était aussi un formidable terrain d’exploration scénique ? Élise Chatauret propose une interrogation sensible sur les questions liées à la fin de vie dans la France d’aujourd’hui. Croisant subtilement théâtre et enquête documentaire, À la vie ! explore un kaléidoscope de situations et de personnages à travers trois terrains d’observation privilégiés : le plateau, où retentissent les tirades fameuses sur la mort de Shakespeare ou Edmond Rostand ; l’hôpital, entre salle de pause des médecins et lits des patients ; l’Assemblée nationale comme ultime étape.

Dans une succession de scènes, le spectacle témoigne de la diversité des comportements humains face à la mort. Déni, crainte, doutes, acceptation, résignation ou joie : sans jamais verser dans la démonstration, les interprètes traversent toute la palette des sentiments et transforment un sujet tabou en une formidable invitation à savourer la vie.

→ Rencontre avec Véronique Fournier et l’équipe artistique

Mardi 12 mars à l’issue de la représentation
Véronique Fournier a consacré sa carrière de médecin aux questions de bioéthique et de droits des malades. Elle a fondé et dirigé le Centre d’éthique clinique de l’AP-HP jusqu’en 2020 et présidé le Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie de 2016 à 2020. Elle est aussi cofondatrice du Conseil National autoproclamé de la Vieillesse (CNaV) qui plaide pour une politique de la vieillesse pour et par les vieux.
En mars 2024, elle publie Sept vieilles dames et la mort aux éditions Michalon – Essais.

→ Radio Monfort : Entretien avec Elise Chatauret

WORKING WITH CHILDREN

L’artiste australienne Nicola Gunn, aujourd’hui installée en Norvège, excelle dans l’art d’utiliser des tactiques subversives et humoristiques pour composer des oeuvres engagées, traversées d’enjeux philosophiques et qui questionnent la morale.

Son projet Working with Children se présente comme un essai chorégraphique, cocasse et joyeux, sur l’éthique du travail avec des enfants. La pièce joue avec des stratégies d’improvisation pour créer un potentiel de risque. Deux groupe d’enfants en alternance, ayant pour seul repère quatre ateliers de trois heures avant les représentations, se lancent sur le plateau pour un spectacle sur le vif, à la mise en scène d’une vulnérabilité radicale.

À travers cette démarche expérimentale et des plus stimulantes, tandis que les cinq jeunes apprennent la chorégraphie en direct devant nous, Nicola Gunn nous place devant d’impérieuses questions sur le pouvoir, l’empathie, l’imagination, l’autorité de l’artiste… et notre (in)capacité à protéger les enfants. Vertigineux !

→ RENCONTRE : LA PERFORMANCE, MATIÈRE IMPRÉVISIBLE ? // PERFORMANCE: UNPREDICTABLE MATERIAL

avec Nicola Gunn & Biño Sauitzvy
vendredi 1er mars 2024
à l’issue de la représentation en entrée libre
échange en anglais, traduit en français par Anne-Emmanuelle Fournier
plus d’informations

ANIMA

Depuis de nombreuses années, Antonin Leymarie, fondateur du Magnetic Ensemble, étudie les percussions traditionnelles d’Afrique de l’ouest. Avec Anima, il livre une forme performative explosive, mêlant danse hip hop, krump et musique jouée en direct, issue de la tradition Malinké. L’écriture ciselée y laisse toute la place à l’expression libre et à l’improvisation. Pas de genre proposé, pas de style imposé, une discussion organique entre des corps et des sons.

Sur scène, les trois musiciens du groupe interagissent avec les trois danseurs. Il résulte de cette rencontre au sommet un spectacle électrique, où les mouvements vibrent au rythme fiévreux des nappes sonores. Les gestes y sont amplifiés ou retenus, traversés de teintes métalliques ou feutrées, en écho ou en dissonance avec la musique. Anima ou l’expression d’une liberté absolue et jubilatoire, composée de nuances multiples.

DISPAK DISPAC’H

Dispak : ouvert, en désordre. Dispac’h : agitation, révolte. Ces mots bretons sonnent comme des manifestes pour la metteuse en scène, autrice et réalisatrice Patricia Allio. Quelles vies valent d’être pleurées ? Comment s’ouvrir et comment résister ?

Dans l’agora de Dispak Dispac’h, les protagonistes reviennent sur le magistral acte d’accusation émis en 2018 par le Groupe d’information et de soutien des immigrés (GISTI) lors du Tribunal permanent des peuples. Celui-ci met l’Europe face aux violations des droits des personnes migrantes et réfugiées que notre continent laisse commettre.

Au cœur du dispositif imaginé par Patricia Allio, les interprètes et membres de la société civile vont tour à tour prendre la parole, s’écouter, danser et créer avec nous un espace propre à éveiller nos consciences. Le regard sensible de l’artiste bouleverse nos perceptions et vise avec force l’Europe et ses abdications. Un geste saisissant qui réaffirme l’urgente nécessité d’un monde sans frontières.

→ Carte blanche à Patricia Allio

Lundi 11 mars à 20h
Séance exceptionnelle du ciné-club L’Écran des droits au cinéma Majestic Bastille : projection du film LE NOUVEL ÉVANGILE de Milo Rau, suivie d’une rencontre avec Patricia Allio
en savoir plus et réserver

→ RADIO MONFORT : ENTRETIEN AVEC PATRICIA ALLIO

↘↘↘ Retrouvez également l’autrice et metteuse en scène Patricia Allio en cabane du 23 au 28 mars avec la performance Habiter, incarnée par Pierre Maillet

L’ADDITION

Cauchemar ou comédie ? Deux interprètes entrent en scène et tentent de nous décrire une scène, « la scène » : un client commande un verre, le serveur arrive. Et là, c’est le drame. Jouée et rejouée, entre flots de paroles et silence absolu, « la scène » bascule. Grâce à cette séquence répétée inlassablement, Tim Etchells invente une spirale délirante. Les rôles et les rapports de force s’inversent, à ne plus savoir qui est la victime ou le bourreau, le maître ou l’esclave.

Le metteur en scène britannique et directeur artistique de Forced Entertainment, Tim Etchells, élabore ici une performance comme il en a le secret, aussi drôle qu’explosive, en collaboration avec le duo de performeurs franco-britannique Bert & Nasi. Tous trois s’amusent à bousculer les mécanismes du théâtre autant que les relations de pouvoir, pour savoir qui va payer l’addition. À coups de répétitions, retournements, fine dramaturgie et sens du burlesque maîtrisé, l’histoire nous entraîne dans une course versatile, ludique et féroce.

CHERS

La danseuse et chorégraphe d’origine japonaise Kaori Ito, imprégnée de son héritage nippon et formée à la danse occidentale, poursuit une oeuvre singulière. Elle ne cesse de développer un vocabulaire hybride qui lui ressemble. À la croisée des cultures et des langues, elle s’intéresse aux non-dits et à l’invisible.

Dans Chers, elle donne vie à une croyance, enracinée au Japon, selon laquelle les fantômes des disparus continuent d’évoluer parmi nous. Il est possible d’entrer en relation avec eux. À partir de lettres qu’elle a demandé aux interprètes d’écrire à leurs absents, Kaori Ito en convoque les esprits. Sur la scène, les mots prennent corps et font naître une danse habitée, comme un langage avec l’au-delà. Inévitablement attirés les uns par les autres, les six danseurs et danseuses s’aimantent et se repoussent, dans un dialogue permanent entre l’intime et le spirituel. Naît alors une transe, d’une énergie incroyable, qui s’impose comme un éblouissant exutoire à la mort.

→ Atelier danse/écriture

Delphine Lanson et Louis Gillard, deux interprètes du spectacle, vous proposent de partager le processus de création du spectacle à l’occasion d’un atelier tout public mêlant écriture et expression corporelle, samedi 27 janvier 2024 : en savoir plus.

HABITER

Fantaisie queer, petit théâtre brut, ce monologue de l’autrice et metteuse en scène Patricia Allio, incarné par l’acteur Pierre Maillet, intègre autant de digressions philologiques, en apparence fantasques, que d’illustrations documentaires empruntées à l’actualité récente ou à l’histoire de l’art.
Il y est question de la pensée queer, ce courant révolutionnaire de la fin du XXème siècle qui vise à défaire une conception normative et naturaliste de la dualité des genres, pour penser le caractère mutable et pluriel de l’identité.
Par le truchement de jeux de langage et de pirouettes onomatopiques et anagrammiques, cet éloge d’une identité nomade inter et transspéciste ouvre à la considération politique d’un monde sans frontières.

→ BORD-PLATEAU PHILO : L’IDENTITÉ QUEER DANS LA CULTURE

Dimanche 24 mars à l’issue de la représentation
Avec l’association Opium Philosophie et Pierre Maillet, interprète du spectacle

→ RADIO MONFORT : ENTRETIEN AVEC PATRICIA ALLIO

↘↘↘ Retrouvez également l’autrice et metteuse en scène Patricia Allio en grande salle du 21 au 29 mars avec le spectacle agora Dispak Dispac’h

HIDDEN PARADISE

Sur Radio-Canada Première, le 9 février 2015, la journaliste Marie-France Bazzo s’entretient avec le philosophe Alain Deneault sur l’évasion fiscale. Indignés par ce qu’ils entendent, Alix Dufresne et Marc Béland se révoltent dans une chorégraphie virulente et ludique, réinterprétant à leur façon ce pamphlet radiophonique. Une danse-gymnastique haletante, absurde, farfelue, accompagne le documentaire sonore afin de faire ressentir aux spectateurs au plus profond de leur chair les conséquences directes d’un système qui nous affecte tous. Porté par la virtuosité des créateurs, l’exercice se double d’une puissante réflexion sur la déresponsabilisation des gouvernements. Répété à toute vitesse, étiré, tronqué ou distorsionné, le verbatim devenu spectacle expose la grande arnaque que constitue l’escroquerie légalisée des paradis fiscaux.

Clowns lucides, Alix Dufresne et Marc Béland traduisent parfaitement la rage et l’impuissance des citoyens. Eden pour quelques uns, enfer pour tous les autres.

→ PERFORMANCE SURPRISE

d’Alix Dufresne et Frédéric Boivin

samedi 20 janvier à 11h30 à la librairie Le Divan (203 rue de la Convention 75015 Paris) dans le cadre des Nuits de la lecture 2024
Comment dénoncer les paradis fiscaux en 8 minutes par le corps et par les mots d’Alain Deneault, philosophe
entrée libre sans réservation

VERTIGE (2001 – 2021)

Vertige (2001-2021), c’est l’histoire de sept jeunes gens d’à peine vingt ans qui entrent dans une école de théâtre en septembre 2001. L’histoire d’une génération qui a vu les tours jumelles s’effondrer et l’extrême-droite accéder au second tour de l’élection présidentielle pour la première fois en avril 2002. Leurs vies, le théâtre, la politique, leurs désirs, leurs doutes… les succès, les échecs… On suit leurs trajectoires, on en perd certains, on les retrouve. Vingt ans ont passé. Qui a changé : le monde ? Eux ? Nous ? Vertige, ce sont sept jeunes gens d’aujourd’hui qui vont raconter l’itinéraire de cette génération qui les a précédés.

Entre souvenirs et présent, un chassé-croisé à la fois joyeux, troublant et désespéré. Dans ce spectacle sentimental et drôle, les fragments du texte Les Vagues de Virginia Woolf explosent comme des pétards dans une fête foraine, nous rappelant que vieillir est aussi une expérience heureuse.

UN CONTRE UN

Avec Un contre un, variation libre et fantasque du mythe d’Orphée et Eurydice, Raphaëlle Boitel fait jaillir un univers ludique et poétique au croisement mouvant du théâtre, du cirque et de la musique, jouée en direct.

Depuis 2012, la metteuse en scène et chorégraphe développe son propre langage scénique, à la fois très physique et inscrit dans une esthétique savante et sophistiquée. Elle imagine ici la vie d’Eurydice durant son séjour aux Enfers. Riche en contrastes, le spectacle conjugue acrobaties, jonglages et chorégraphies. Échelle, portant, objets modulables… le plateau s’offre comme un terrain de jeu infini, accueillant les deux performeurs qui virevoltent aux côtés des quatre instrumentistes. Dans la lumière ou l’obscurité, les voilà qui apparaissent, disparaissent, s’élèvent au paradis, s’évanouissent en enfer.

Avec cette première création à destination des jeunes spectateurs, et de leurs parents, Raphaëlle Boitel signe un petit bijou d’inventivité, tout en délicatesse.

23 FRAGMENTS DE CES DERNIERS JOURS

Pour notre plus grand plaisir, voici le retour de la circographe* Maroussia Diaz Verbèke et du spectacle 23 Fragments de ces derniers jours, né de sa rencontre en 2018 avec le collectif brésilien Instrumento de Ver. Ils et elles sont fakir, trapéziste, ex-gymnaste, danseurs de frevo et de funk, et accompagnés d’une foule d’objets : papier bulle, bouteilles en verre, ballons de baudruche… Créé entre le Brésil et la France, ce spectacle a permis de tenir pendant ces dernières années où tout se cassait comme du cristal.

Six personnalités lumineuses découpent la piste et le temps pour mieux en recoller les morceaux. Ensemble, ils listent comme points de départ des hypothèses pour un monde en pièces.

Marcher sur la douleur en forme de bouts de verre.
Chercher le bouton du futur, car c’est à lui (pourtant) d’allumer la lumière.
Ramasser les débris du présent.
Se consoler d’objets aussi fragiles que nous.
Et plus que tout : être optimiste de manière butée, car l’enchantement sera l’espérance !

*Circographie : néologisme de Maroussia Diaz Verbèke.
N.f. désignant la mise en scène d’un spectacle de cirque.

→ Atelier cirque en famille

Vivez une expérience nouvelle en famille le temps d’un atelier cirque parents/enfants avec deux artistes du collectif Instrumento de Ver samedi 16 décembre : en savoir plus

→ Playlist du spectacle

AINSI LA BAGARRE

Avec Ainsi la bagarre, Lionel Dray et Clémence Jeanguillaume nous invitent à une épopée masquée et musicale, dans la pure tradition littéraire de l’énigme. Ce tandem burlesque, proche du clown, transforme, comme par magie, la banalité du monde en une allégorie fantastique. L’inquiétante étrangeté prend corps grâce aux masques qui multiplient les identités en présence, grâce aussi à la musique, celle de Clémence Jeanguillaume au synthétiseur.

En prenant pour matériaux de départ certaines nouvelles de Franz Kafka, le duo compose une partition lunaire où les paraboles fleurissent dans d’étroites ruelles, chuchotées de bouches balbutiantes à oreilles anxieuses. Quels seraient alors les liens entre l’histoire de la piraterie, un contrat d’assurance, la narcolepsie, la Huitième Symphonie de Chostakovitch, un requin volant et les travaux de l’anthropologue Pierre Clastres ? Réponse dans cette merveilleuse plongée un brin surréaliste, digne héritière du cinéma muet, de Buster Keaton à Jacques Tati.

→ De la lecture

Retrouvez une sélection de titres en écho au spectacle chez notre partenaire Le Divan librairie, 203 rue de la Convention : en ligne et en boutique !

LES LIMBES

Éminent représentant de la magie nouvelle, artiste autodidacte, Étienne Saglio jongle avec les mots, les corps et les matières. Sur l’air baroque du Stabat Mater de Vivaldi, Les Limbes invite à un voyage fascinant qui nous mène au cœur d’un conte peuplé de créatures fantastiques.

Plongée romantique dans les états d’âme d’un jeune homme à la dérive, Étienne Saglio signe ici une fresque sensible aux allures de paysage mental. Confronté à l’assaut de pantins et fantômes de plastique cachés dans l’ombre, l’artiste seul en scène ruse d’habileté et de contorsions pour garder la face et rester dans la lumière. Dans un délicat canevas de danse, de manipulation marionnettique et de jeux d’optique, l’enfant prodige de la magie nouvelle éclate les carcans entre les disciplines et les générations pour composer son univers à la fois sombre et accueillant.

Une rencontre fantasmagorique aux airs de manifeste, qui réaffirme – si besoin était – que l’illusion reste une denrée de première nécessité.

→ Atelier diorama en famille

Samedi 25 novembre, profitez d’un atelier diorama (reconstitution d’une scène en miniature) en famille animé par l’artiste plasticienne Laëtitia Serano, en partenariat avec l’association Mom’Didot.
Gratuit sur inscription : en savoir plus

LES DIMANCHES DE MONSIEUR DÉZERT

Librement inspiré du bref et unique roman de Jean de la Ville de Mirmont, ce seul en scène écrit et incarné par Lionel Dray explore, grâce à la figure ambivalente du clown, une vie inutile, sans passé ni futur.

Sur le mur fleuri de sa cuisine trône une assiette ornée du proverbe suivant : Faute de soleil, sache mûrir dans la glace. Et c’est bien ce que fait Monsieur Dézert, résigné dans sa vie d’employé de bureau, sans malheur ni bonheur mais à sa juste place, invisible au monde. Il attend, en bon lunaire, que la mort le conduise vers de nouvelles aventures.

Sans vouloir mettre en scène la nouvelle au pied de la lettre, Lionel Dray cherche à en capter l’humour désenchanté plutôt que les mots. Interprète agile, il dévoile la sensibilité romantique de ce grand amateur du dimanche. Dans une proximité physique et émotionnelle avec le public, ce nouveau M. Loyal endosse les voix de tous ces personnages et nous embarque, avec une infinie tendresse, dans les arcanes de sa douce mélancolie.

L’HORIZON DES ÉVÉNEMENTS

Le futur est-il écrit d’avance ou en perpétuelle construction ? Vaste question à laquelle Frédéric Sonntag répond avec brio dans L’Horizon des événements. On y suit l’enquête de Nathan Jeffrey, jeune trentenaire qui plonge dans l’histoire de ses parents. Économistes réputés, ceux-ci s’engageaient au milieu des années 1970 dans la rédaction d’un rapport sur le danger d’une croissance exponentielle, ouvrant la voie à la prise de conscience écologique.

Pourtant, le monde n’a eu de cesse de poursuivre ses rêves de profits, dépassant sans états d’âme la frontière du non-retour. Pourquoi cette étude intitulée “L’Horizon des événements” a-t-elle été abandonnée ? Quel est son lien avec le destin de Nathan et de son fils ? Et que veulent nous dire aujourd’hui ces deux astrophysiciens chasseurs de trous noirs ? À travers un récit haletant, le metteur en scène traque les conséquences de la grande Histoire sur l’intimité d’une famille, ouvrant un dialogue entre deux générations, à trente ans d’écart.

→ Radio Monfort : Entretien avec Frédéric Sonntag

→ De la lecture

Retrouvez une sélection de titres en écho au spectacle chez notre partenaire Le Divan librairie, 203 rue de la Convention : en ligne et en boutique !

→ Le rapport Meadows, 50 ans après

Vendredi 10 novembre, avant et après la représentation de 19h30, Sophie Wahnich, éditrice scientifique du livre Les limites à la croissanceMeadows : questions raisonnées, qui vient tout juste de paraitre aux éditions Excès, sera présente au théâtre pour présenter l’ouvrage et son écho avec le spectacle. Plus de 50 ans après le rapport Meadows, l’ouvrage des éditions Excès interroge les conditions de production de ce rapport, sa postérité et son usage. Le livre sera disponible à la vente.

→ Goûter extragalactique

À l’heure du goûter, en guise d’avant-goût au spectacle, assistez à une conférence extragalactique de vulgarisation scientifique samedi 11 novembre à partir de 16h30 avant la représentation de 18h, par Jonathan Biteau, Maître de conférences à l’Université Paris-Saclay.

→ Rencontre : les imaginaires du futur

La représentation du samedi 11 novembre à 18h sera suivie d’une discussion autour des imaginaires du futur entre Ariel Kyrou, journaliste, écrivain, essayiste, spécialiste de science-fiction, et Frédéric Sonntag, metteur en scène du spectacle.

PARTIE

1914. Louis, jeune crieur de Paris issu des quartiers populaires, est mobilisé sur le front. Pris dans les rouages de la broyeuse idéologique des discours officiels, que reste-t-il de celui qui se voit partir à la guerre ? Que peut-on encore écouter de soi et du monde, à l’orée d’une mythologie patriotique qui ne laisse aucune place au doute ?

Partie, conçu comme un échange épistolaire entre Louis et sa mère Eliane, nous plonge au coeur de ces douloureuses questions, dans un pays meurtri par le bruit des bombes et l’enfer des tranchées. Avec une mise en scène immersive, Tamara Al Saadi mêle interprétation théâtrale et création sonore pour inviter le public à s’engager et devenir lui-même acteur de l’histoire. Depuis les gradins, charge aux spectateurs d’incarner la rumeur de Paris, la stupéfaction de la mort de Jaurès, la douleur de la guerre… Quant aux bruitages, réalisés en direct, ils ajoutent au réalisme de la situation.

De l’artifice du théâtre jaillit alors l’émotion. Poignant !

JULIA

ANNULATION / Nous sommes au regret de vous annoncer l’annulation des représentations de Julia du collectif NightShot, pour raisons de santé d’une personne de l’équipe artistique. Merci de vous rapprocher de notre service billetterie pour tout report ou remboursement de places.

Dans cette nouvelle création, le Collectif NightShot livre une adaptation musicale et habitée de 1984, récit philosophique et d’anticipation, écrit en 1949. George Orwell y dessine un monde totalitaire dans lequel les idéologies ont triomphé de l’individu.

Conçue comme une ode à la liberté, à l’amour et à la révolte, Julia révèle combien le célèbre roman demeure, aujourd’hui encore, un solide socle de prise de conscience politique et d’élévation des sens. Un marqueur de réflexion pour les jeunes générations. Mais ici, point de lecture purement théâtrale de l’œuvre, plutôt une plongée sensorielle dans cette dystopie cruellement actuelle. Les membres du collectif imaginent un oratorio électrodramatique. Un manifeste librement inspiré du roman. Une épopée à la manière d’une partition, où les mots et les sons sont indissociables les uns des autres.

De cette lecture très personnelle émerge un incroyable chant de révolte et d’émancipation, un voyage vers la lumière dans un monde de ténèbres.

→ De la lecture

Retrouvez une sélection de titres en écho au spectacle chez notre partenaire Le Divan librairie, 203 rue de la Convention : en ligne et en boutique !

LA MAISON DE MON ESPRIT

Avec La Maison de mon esprit, Old Masters offre aux enfants un refuge pour leur imaginaire, leur créativité et leur faculté à réinventer le monde…

« C’est l’histoire de Kim, Cleub et Mauro qui fabriquent des choses avec toutes sortes d’objets. C’est leur truc. Ils reçoivent la visite de Jonathan, le cousin de Cleub. Jonathan trouve tous ces trucs qu’ils font vraiment incroyables. Et lui, tout ce qu’il fait, il trouve ça nul. Mais vas-y, Jonathan, vas-y, fais ton truc ! »

Avec cette pièce joyeuse et fantaisiste, les jeunes spectateurs sont invités à un voyage dans la maison de leur esprit, pour tenter de renforcer leur libre arbitre et leur autonomie, en s’appuyant sur le pouvoir de l’imagination. Un univers scénique dans lequel chaque vision individuelle peut exister et s’exprimer, et où tous les points de vue concourent à une réalité explosée, colorée, merveilleuse et puissante. Et si changer le monde passait d’abord par la façon dont nous appréhendons ce qui nous entoure ?

→ ATELIER DE CRÉATION DE MASQUES

Participez à un atelier de création de masques parents/enfants avec le collectif Old Masters, vendredi 19 avril en partenariat avec la Médiathèque Marguerite Yourcenar : en savoir +.

POINGS

Pour la seconde fois, Das Plateau met en scène la dramaturge Pauline Peyrade. Émouvant récit d’un amour toxique, Poings aborde la question de la violence au sein du couple et montre la puissance de la résilience : comment l’histoire d’une emprise et d’une domination peut se jouer à l’abri des regards, sans témoin, au cœur de soi.

Un homme et une femme se rencontrent dans une rave party. À partir de ce début de romance, progressent peu à peu les mécanismes implacables de violences conjugales, du viol jusqu’à la fuite. Par un jeu de reflets et l’usage de la vidéo, le spectacle s’immisce à l’intérieur du couple, dans le huis clos d’une relation. En travaillant plastiquement la question de la dissociation, propre à ce type de violences, Das Plateau compose le portrait d’une femme divisée, déchirée.

Poings réussit alors l’alliage d’une mise en scène audacieuse avec une écriture dramatique d’une puissante actualité, incarnée par un duo d’interprètes troublant de vérité.

→ Rencontre avec Pauline Peyrade et Das Plateau

Dimanche 28 avril à l’issue de la représentation
Rencontre avec l’équipe artistique en présence de l’autrice Pauline Peyrade, modérée par Delphine Edy, spécialiste de théâtre et d’écriture contemporaine, traductrice, docteure en littérature comparée.

→ DJ set Das Plateau

Mardi 30 avril à l’issue de la représentation
La compagnie Das Plateau fête ses 15 ans au Théâtre Silvia Monfort ! Au programme : DJ sets par Écran Total, No Noise et Jérôme T.

→ Radio Monfort : entretien avec Céleste Germe et Maëlys Ricordeau de Das Plateau

→→→ De Das Plateau, Céleste Germe, découvrez également LE PETIT CHAPERON ROUGE du 15 au 18 mai

SUPER, UN HÉROS PRESQUE PARFAIT

Super est un homme près de la cinquantaine. Il résout tous les problèmes, mais jamais de manière tout à fait parfaite. Souvent, il faut bien constater quelques effets collatéraux.

Cependant Super gère, du mieux qu’il peut. Son boulot. Sa « famille type » : sa femme superoccupée Claire, son fils ado Phil, sa petite fille Liz, et Robert, le robot lucide et dépressif. Il doit aussi affronter son archi-ennemie, Marie Dupont, une jeune femme aux mille visages. Quel ordre Super défend-il ? Qu’est-ce que l’ordre, en démocratie ? Qui est le héros, et surtout, le héros de quelle histoire ? Et d’ailleurs c’est quoi, une famille type ?

Avec un humour décapant, Super, un héros presque parfait questionne la transmission des modèles dans un monde en changement. Modèles de conduite, de réussite, de justice. S’ancrant dans l’univers des super-héros, très présent dans nos imaginaires, la pièce s’adresse à tous les âges en proposant une réjouissante – et très perspicace – réflexion sur la démocratie.

MORPHING

L’inventif fondateur du Magnetic Ensemble a imaginé un trio au son doux et élastique pour animer un dancefloor pour petits et grands.

« Ce projet, c’était l’envie de retrouver une forme de simplicité, celle de l’enfance, de vibrer au son de la musique, sans barrières, sans codes, sans styles imposés… Ce qui implique de donner encore plus de rythme pour faire naître le désir de danser ».

Virtuose de la pulsation, Antonin Leymarie a largement démontré sa capacité à faire chalouper les foules, version bal turbulent avec son Imperial Orphéon ou transe organique avec son Magnetic Ensemble. Avec Morphing, véritable « dancefloor for kids », il relève le défi de s’adresser aux tout-petits en étirant à souhait les claves africaines ou caribéennes dans un mix acoustique et hyper-dynamique inédit. Un concert debout donc, comme les grands… Allez jeunesses, eh bien, dansez maintenant !

→PERFORMANCE PUBLIQUE DE LA FANFORT

Ce samedi 4 mai à 16h la Fanfort, fanfare amateure du Monfort, animera le bar de 5 morceaux travaillés depuis le mois de septembre avec Antonin Leymarie, Marjolaine Ott et Fabrice Theuillon. 
en savoir +

LE PETIT CHAPERON ROUGE

Das Plateau se saisit du Petit Chaperon rouge des frères Grimm, et non de Charles Perrault, pour proposer aux spectateurs – petits et grands – une expérience immersive et plastique fascinante. À travers cette version beaucoup plus subversive qu’on ne le pense, ce Petit Chaperon rouge mis en scène par Das Plateau agit en écho avec notre époque. La petite fille, qui se promène dans la forêt, n’y est ni imprudente ni naïve mais vaillante et courageuse, traversant les dangers et retournant le sort.

Pour donner vie à ce récit initiatique, Das Plateau imagine une scénographie de filtres et de miroirs où le mystère de l’enfance et le merveilleux sont là, à portée de main. Un dispositif optique qui rivalise d’ingéniosité et se déploie en une succession de tableaux-paysages : la forêt profonde, les rayons du soleil dans les arbres, le chemin caillouteux qui mène chez la grand-mère…

De ce poème visuel et jubilatoire naît un spectacle émancipateur, qui affirme avec force le droit au mystère, au plaisir et à la liberté.

→ SOIRÉE JEUX AVEC L’ASSOCIATION MAKABANE

Vendredi 17 mai de 17h30 à 19h
Amusez-vous en famille, seul ou à plusieurs lors de ce temps ludique animé par l’association MaKabane. Jeux de société et jouets vous seront proposés dans le hall du Théâtre Silvia Monfort.
MaKabane est née en 2017 grâce à un collectif d’habitantes du 15ème et réuni aujourd’hui une cinquantaine de bénévoles proposant des ateliers pour tous.tes : activités créatives, aide administrative, jeux, sophrologie, café associatif… Retrouvez l’association au 7 rue Modigliani, Paris 15ème : en savoir + sur MaKabane

→→→ De Das Plateau, Céleste Germe, découvrez également POINGS du 26 avril au 4 mai

→RADIO MONFORT : ENTRETIEN AVEC CÉLESTE GERME ET MAËLYS RICORDEAU DE DAS PLATEAU

JOGGING

Cet étonnant Jogging écrit et incarné par Hanane Hajj Ali, mis en scène par Eric Deniaud, nous fait suivre les histoires de quatre femmes venues du monde arabe, bien loin des stéréotypes qui les accablent habituellement. Une performance humoristique qui peut s’avérer très sombre.

Quand le public arrive, Hanane Hajj Ali est en place. Vêtue de noir, elle s’étire, s’échauffe, prépare sa voix pour un « seule en scène ». Hanane, à moins que ce ne soit Médée ? L’antique et la contemporaine, celle qui tue ses enfants ou celle qui les sacrifie sur l’autel des guerres du Moyen-Orient. Tout est question de points de vue.

Avec Jogging, la comédienne et autrice Hanane Hajj Ali s’inspire de sa vie de femme, mère, comédienne et citoyenne qui, tous les jours, court dans les ruelles de Beyrouth afin de prévenir le stress, la dépression et l’ostéoporose… Peu à peu, elle transforme ce parcours de santé en une plongée dans les méandres de ses rêves et de ses craintes les plus intimes. Percutante, elle livre un défi radical aux préjugés qui discréditent les femmes du monde arabe.

Meilleure interprétation au festival OFF Edinburgh (2017)

Prix Gilder-Coigney décerné par la « League of Professional Theatre Woman »(2020)

→ BORD PLATEAU PHILO

jeudi 23 mai à l’issue de la représentation
Avec l’association Opium Philosophie et Hanane Hajj Ali, autrice et comédienne du spectacle

Dans le cadre du PARIS GLOBE FESTIVAL

À quelques semaines des Jeux Olympiques, avant de réunir les athlètes des cinq continents, Paris accueillera du 21 au 31 mai 60 artistes de 10 pays à travers le monde. Une génération d’artistes puissante et engagée qui se réunit pour un temps fort de création inédit.

Avec le Théâtre Paris-Villette, le Théâtre de la Bastille, le Théâtre 13, le Théâtre 14, Les Plateaux Sauvages et le Théâtre de la Concorde

Un événement soutenu par la Ville de Paris dans le cadre de la programmation culturelle « Paris fête les Jeux » et par Paris 2024 dans le cadre de l’Olympiade Culturelle.

Avec le soutien de l’ONDA – Office national de diffusion artistique

Découvrez la programmation complète

Profitez de tarifs avantageux dès deux spectacles grâce au Pass Paris Globe


KING KONG THÉORIE

À sa sortie en 2006, King Kong Théorie s’affirme d’emblée comme un texte décisif. À travers son témoignage musclé, Virginie Despentes repose la question de la condition des femmes – et des hommes – dans notre société, après son passage dans le deuxième millénaire. Est-ce que la révolution sexuelle, près d’un demi-siècle plus tôt, a permis au monde d’évoluer vers plus de tolérance, de reconnaissance et de justice ?

Dans la mise en scène de Vanessa Larré, le propos percutant et toujours d’actualité de King Kong Théorie, incarnée par trois comédiennes lumineuses, accompagnées sur scène par le compositeur, agit comme un coup de fouet euphorisant. L’analyse y est subtile et documentée ; elle dévoile, au fil du récit, une pensée brillante et universelle. La metteuse en scène opte pour une répartition à trois voix de ce texte qui n’était pas conçu pour le théâtre. Tout y est dit sans colère, sans besoin de revanche. Chaque parole sonne juste et fort, comme un couperet, et compose un plaidoyer magistral pour un nouveau féminisme.

Initialement créé en 2018, King Kong Théorie est une re-création de Vanessa Larré avec le Théâtre Silvia Monfort en production déléguée.

→Pour en savoir plus sur King Kong Théorie, production déléguée du Théâtre Silvia Monfort

XYNTHIA, L’ODYSSÉE DE L’EAU

Opéra écologique, Xynthia, l’odyssée de l’eau, est librement inspiré du texte d’Henrik Ibsen, Un ennemi du peuple, pièce avant-gardiste écrite en 1883. Dans ce brûlot visionnaire, un médecin dénonce la contamination des eaux de sa ville. S’il parle publiquement, la station thermale sera économiquement ruinée. Chantages, pressions, complots, mises au banc… L’homme devient l’ennemi à abattre de la collectivité.

Alors que l’urgence climatique est aujourd’hui au cœur du débat politique, le collectif Io s’empare de ce sujet sensible, sous la forme d’une création aux multiples échos. L’art lyrique y côtoie la danse et le théâtre, dans une forme d’art total. Le compositeur Thomas Nguyen livre une partition aux sonorités aquatiques, pour quatre chanteurs et cinq musiciens. La mise en scène de Mikaël Serre, les chorégraphies de Kitsou Dubois et les performances des onze interprètes en font un objet opératique unique en son genre et passionnant. Engagé, aussi percutant que poétique !

Débat/rencontre : la gestion de l’eau en question

La représentation du samedi 21 octobre à 18h sera suivie d’une discussion autour des enjeux de la gestion de l’eau avec Bernard Barraqué, directeur de recherche au CNRS, spécialiste de la gestion urbaine de l’eau en France et en Europe et Thomas Nguyen, directeur artistique du collectif Io et compositeur.

Radio Monfort : Entretiens d’artistes

avec Thomas Nguyen, compositeur, Mikaël Serre, metteur en scène et Thomas Bloch, musicien

Playlist d’ambiance

→ De la lecture

Retrouvez une sélection de titres en écho au spectacle chez notre partenaire Le Divan librairie, 203 rue de la Convention : en ligne et en boutique !

Et une exposition de photos du spectacle chez nos voisins et partenaires la Médiathèque Marguerite Yourcenar, 41 rue d’Alleray, et Le Divan librairie, 203 rue de la Convention.

EURYTHMIA

Avec Eurythmia, s’inspirant de voyages en Afrique de l’Ouest, la compositrice, improvisatrice et pianiste Eve Risser prend la tête d’un ensemble de douze musiciennes et musiciens pour réunir percussions africaines et jazz contemporain, dans un mouvement libre et généreux.

Fidèle à son goût de la nouveauté qui la voit alterner jeu en solitaire et expériences collectives, Eve Risser propose avec Eurythmia une alliance entre son Red Desert Orchestra et trois percussionnistes. Une façon d’approcher, avec éloquence, la notion d’eurythmie, autrement dit la combinaison harmonieuse de lignes musicales. En accueillant les sonorités des balafons, djembés et bara au sein de son orchestre de jazz contemporain, elle crée des images sonores d’une exquise douceur. Les proportions s’accordent et bientôt les bruissements délicats venus de pays lointains se transforment en danses joyeuses et hypnotisantes.

Une création au goût d’inédit, entre musique minimaliste et jazz, ouverte au monde et à l’improvisation…

→ Chaque soir de concert, profitez de solos en before et de jams de percussions africaines en after dans le jardin du théâtre !

Suivez le compte Instagram du Théâtre Silvia Monfort, pour ne rater aucune information sur les différents before et after qui accompagneront les dates de concert d’Eurythmia.

JOURNÉE DE LANCEMENT DE SAISON

BREAKING avec Kami & guests

Dans le cadre du festival Formes Olympiques 2023, et pour lancer la dernière année de préparation aux Jeux Olympiques 2024 de Kami, notre championne de breaking que nous accompagnons depuis trois ans déjà avec le Monfort 2024, le parc Georges Brassens s’animera au rythme d’une initiation au breaking et d’un battle qui opposera des Bboys et Bgirls venus des quatre coins de la France sur des sons mêlant breakbeat, funk, rap et soul.

11h-13h : ATELIER D’INITIATION AU BREAKING
au Théâtre Silvia Monfort – studio, gratuit sur réservation, dès 8 ans
S’INSCRIRE

13h30-16h : MONFORT BATTLE VOLUME 2
by Yeah Yellow
dans le parc Georges Brassens, entrée libre sans réservation

Jury : Gassama (Def Dogz) (France) / Kami (Yeah Yellow) (France) / Alvin (Formless Corp) (Venezuela)
DJ : Cleon
Speaker : Lino Rodrigue
 
TOP 8 BGIRL : Swami (Mexique) / Mia (The Forgottens) (France) / Vlo (Suisse) / Campanita (ILEGAL/Chasseur2Prime) (Venezuela) / Zouza (Faccrew) (France) / Paola (Brésil) / Clea (Dimension 34) (France) / Frozen (Argentine)
 
Top 8 BBOY : Hakim (On-Off Crew) (France) / Yann (France) / MightyJake (Venezuela) / Mateo (TFC/Meauxtown) (France) / Luka (Melting Force) (France) / Nanobot (Unik breakers) (Costa Rica) / Ramy (Fantastik Armada) (France) / Aniss (Box Crew) (France)

avec la participation de la section hip hop du collège Gabriel Havez de Creil, marrainée par Kami depuis septembre 2021

LECTURES

à 16h30 au Théâtre Silvia Monfort – la cabane, gratuit sur réservation (durée 1h)

La Sœur de Shakespeare – Compagnie Reme, Juliette Marie
Un Printemps en EuropeEva-Anna Maréchal
Retrouvez les résumés dans → En savoir plus

JE RÉSERVE

CONCERT • IMPÉRIAL QUARTET

Gérald Chevillon, Damien Sabatier, Joachim Florent, Antonin Leymarie
à 18h30
parc Georges Brassens, entrée libre sans réservation

Associé au Théâtre Silvia Monfort, l’interprète, compositeur et batteur Antonin Leymarie livrera dans la saison une constellation de projets aussi aventureux les uns que les autres. En ouverture, voici Impérial Quartet, alliance de musiciens créateurs et improvisateurs parmi les plus actifs de la scène française : Gérald Chevillon, Joachim Florent, Antonin Leymarie et Damien Sabatier. Ils nous plongent avec générosité dans un flot musical bouillonnant, entre hommage vibrant aux multiples défilés et parades de la Nouvelle-Orléans, et exploration de musiques populaires du grand Sud des Etats-Unis…

BLANC

Seul en piste, Sébastien Wojdan, artiste co-fondateur de la compagnie Galapiat Cirque, jongleur touche-à-tout, se plaît à soulever les questions de l’affranchissement et de la liberté. Ici, il décide d’affronter bille en tête ses propres angoisses. Sans retenue, il défie sa peur de mourir, de ne pas être aimé, d’être abandonné, exclu, ridicule, voire de finir seul !

Placé au cœur d’un espace blanc immaculé, peuplé d’objets du quotidien, avec son coin cuisine, ses toilettes et son atelier d’artiste, il recrée sur scène un lieu de vie. Un espace qu’il transforme en un véritable laboratoire d’observation du vivant, du corps et de l’esprit. Là, il sonde l’intérieur de son être, sans oublier de faire usage de ses talents de jongleur. Il envoie promener dans les airs, au gré de ses humeurs, tasses à café, oranges, mots, clous, couteaux, mannequin, notes de musique…

Inspiré par son propre passé hypocondriaque, Sébastien Wojdan nous invite à une plongée circassienne au plus profond de l’âme humaine. Un spectacle qui allie magnifiquement la grâce à la sueur crasse, la rudesse à la finesse.

IMPÉRIAL ORPHÉON

Sortie du creuset de la bouillonnante compagnie Impérial, Impérial Orphéon s’affirme depuis plus de huit ans comme une formation atypique à l’énergie explosive. Ses quatre musiciens poly instrumentistes virtuoses – Gérald Chevillon, Antonin Leymarie, Boris Boublil et Damien Sabatier – à la complicité sans faille, vous embarquent dans un concert qui devient vite une invitation à la danse, au son d’une musique puissante, généreuse et inattendue. Des folklores de tous bords composent un show haut en couleurs. Aux emprunts brésiliens se mêlent des transes orientales, les valses s’invitent dans des grooves magnétiques, des mélodies lyriques planent sur une pop héroïque. Le Fantôme de l’Opéra rode gaiement dans la sphère de ces doux allumés, tout comme l’esprit du jazz régulièrement invoqué dans ce kaléidoscope sonore des plus mirifiques.

Un bal à la fois festif et exigeant, universel et diablement original…

SUR TES ÉPAULES

On ne naît pas femme, on le devient. La célèbre citation de Simone de Beauvoir n’a rien perdu de son acuité. Avec le spectacle Sur tes épaules, la chorégraphe Nawal Aït Benalla invente une danse pleine d’ardeur et d’audace pour revendiquer une féminité libérée de tout carcan. Elle révèle, avec poésie et par les corps, ce que les mots ne suffisent plus à exprimer : l’absolue nécessité pour les femmes de s’affranchir du poids de l’héritage et du joug de la société.

Pièce pour sept danseuses, Sur tes épaules réunit des interprètes d’origines multiples. En les convoquant ainsi sur le plateau, Nawal Aït Benalla dévoile l’identité de chacune et leur ouvre la voie de l’affirmation de soi. Elle signe une danse frénétique et compulsive qui bouscule tous les préjugés dans une grâce singulière. Les corps, exaltés, semblent défier les lois de la pesanteur. Peu à peu, les individualités s’effacent au service du groupe. Se dessine alors une communauté libre, inspirée, rayonnante !

116